Foire aux questions

L’intégration d’un élève d’une école régulière à notre école est-elle possible?

Les enfants qui viennent d’écoles régulières s’intègrent en général très bien dans les petites classes. Toutefois, la phase d’adaptation pourrait être plus difficile à compter de la 3e année :

  • Coordination; beaucoup de travail rythmique est effectué en classe à tous les matins, conjugué aux apprentissages des matières de base.
  • Posture; l’enseignant apporte une attention particulière à la posture des enfants. Une mauvaise intégration du système sensori-moteur se traduit souvent par de mauvaises postures et une difficulté à garder l’attention sur la tâche.
  • Arts; les enfants créent leurs propres «manuels scolaires». Ils écrivent et dessinent dans cahier de leçon principale pour toutes les matières. On les initie également à l’aquarelle et au modelage dès le cycle préparatoire.
  • Calligraphie; les enfants apprennent à écrire en utilisant des techniques de dessins, des exercices rythmiques qui précèdent les exercices de lecture.
  • Écoute; toutes les matières sont enseignées oralement par l’enseignant, les enfants créant eux-mêmes leurs «manuels». Les enfants habitués à apprendre à partir de l’ordinateur auront à s’ajuster puisque la technologie n’est pas intégrée avant la 5e année.
  • Musique; tous les enfants apprennent à jouer de la flûte (pentatonique d’abord et diatonique ensuite), le violon et chantent quotidiennement.
  • L’eurythmie (art du mouvement) est présentée en ateliers et tous les enfants doivent y participer.
  • L’éducation physique se fait dans un environnement exempt d’esprit compétitif.
  • La tenue vestimentaire de chacun doit minimiser l’affichage de marques de commerce…..
  • Les renforcements positifs reposent essentiellement sur des commentaires bienveillants et touchant l’intrinsèque de l’enfant (exempt de systèmes de récompenses)
  • La communication orale étant au premier plan, les enfants ont besoin d’une bonne maîtrise de la langue.